AccueilS'enregistrerConnexion
Forum du vénéré vénérable redouté redoutable cercle de kinésithérapie.

Partagez | 
 

 Du folklore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Klote



Messages : 12
Date d'inscription : 13/01/2012
Age : 28

MessageSujet: Du folklore   Dim 12 Fév - 17:32

1. Le baptême estudiantin

2. La penne

3. Le CK (cercle de kinésithérapie)

4. Les guildes


1. Le baptême estudiantin

Les baptêmes estudiantins (car il en existe d'autres bien sûr) : série de rituels marquants le passage à la vie universitaire. Tout d'abord accueil des bleus (et éventuels futurs fossiles) par les anciens… le reste à vous de le vivre, sinon tant pis pour vous.

Le mot d'ordre y est dérision, bouffonnerie et diverses blagues sont au programme, mais il ne s'agit en aucun cas d'un bizutage, car chacun est libre d'y participer ou pas. Ce qui nous amène au fondement de l'ULB et à l'esprit de tout ce qui y est entrepris : le libre examen (librex pour les intimes - si tu veux en savoir plus, cherche par toi-même).

Pourquoi le faire ou ne pas le faire?

Il offre la possibilité de rencontrer des gens d'horizons divers (y compris des voisins d'auditoire ou certains les ayant fréquenté quelques années plus tôt), permet d'en apprendre plus sur soi-même, de vivre autre chose... et de faire la fête!

Évidemment il y a cette peur ancestrale de l'inconnu, si tu l'écoutes reste enfermé chez toi. Les épreuves humiliantes? Si elles l'étaient il y a longtemps qu'il n'y aurait plus de baptême... Saches que ceux qui baptisent ont été forcément baptisés eux-même, ils ont vécu la même chose et s'ils sont là c'est qu'ils ont envie d'offrir à d'autres les mêmes plaisirs et sensations qu'eux-même ont ressenti. C'est quelque chose de fort et profond dont le but n'est absolument pas l'humiliation.

Bien sûr cela peut ne pas plaire à tout le monde, mais c'est un choix. (Le comité reste ouvert d'esprit et à toute discussion - lorsqu'il est sobre).

D'où viennent les baptêmes?

Tout comme d'où vient le monde, cette question est sujette à polémique.

Comme toute tradition orale, il y a des oublis, des modifications, et des changements de mentalité.

Paraît-il que jadis dans les universités de médecine, il fallait préparer le futur médecin à sa vie sanglante, le tyro (c'est-à-dire le "bleu", en latin) passait d'abord devant les anciens puis devant le corps professoral, passage dans une bassine de sang…

Au Moyen-Âge les études étaient itinérantes, on passait d'une université à l'autre et quel bonheur de trouver quelqu'un venant de le même région… d'où formation d'associations régionales. Ceci se retrouve en Allemagne où des groupes d'amis commencent à évoluer en corporations avec des rites et des règles précises. Leurs couvre-chefs ressemblent énormément à une penne (cf. infra).

Ici à l'ULB, il y a certainement un lien, car on retrouve beaucoup de points communs, avec en plus une influence maçonnique, n'oublions pas les origines. Au départ les baptêmes étaient très différents de maintenant, cela ressemblait plus à ce que l'on rencontre actuellement pour les ordres, tout au moins pour la sélection des membres. C'étaient des groupes d'amis qui se réunissaient. Puis évolution, apparition des cercles régionaux et facultaires. Jusqu'il y a relativement peu de temps, les femmes n'étaient pas baptisées (et avant encore, elles n'avaient même pas accès aux études), elles étaient tout au plus accueillies. Aujourd'hui il y a des présidentes de baptême et de cercle. Il paraît que le folklore se meurt, c'est un refrain que l'on entend régulièrement, mais il ferra ce qu'il a toujours fait, il évoluera et s'adaptera à son environnement. Il vit tant qu'il évolue et vice-versa. "C'était mieux avant", normal ce que l'on a connu était fait pour nous, ce que l'on voit maintenant est fait pour ceux qui viennent, c'est un simple conflit de génération (et aussi de la dérision, voire - surtout? - de la taquinerie de la part de certains). Le Semeur lui-même n'est pratiquement plus chanté dans son air originel. Il faut juste ne pas ignorer le passé pour avancer et non tourner en rond.


2. La penne

Oui au fait c'est quoi cette casquette ridicule qui pue?

Le terme « penne » vient du wallon et signifie visière. Elle est fortement inspiré de celle des étudiants allemands, on la retrouve aussi en Pologne. Elle apparaît à l'ULB vers 1850 (peu de temps après la fondation de l'université) et se porte avec une visière courte. Symboliquement la visière coupe le cercle lui permettant de s'ouvrir, contrairement à la calotte religieuse.

Une autre explication serait que la penne imitait la casquette des mauvais garçons, les étudiants étant d'un naturel frondeur, ils se seraient mis à porter cette casquette pour choquer la bourgeoisie (dont ils étaient - et sont toujours d'ailleurs - eux-mêmes souvent issus). Les visières se seraient ensuite allongées à la fin du XIXème siècle pour choquer encore plus. Et depuis les années 50, c'est le concours de celui qui aura la plus sale. Car avant elle restait propre...

Toujours est-il qu'elle est le symbole de la guindaille, du bon vivant et de la liberté de penser, qu'elle soit propre ou pas. Ceux qui la portent doivent en être fiers et ne pas la perdre (mais tout arrive).


3. Le CK (cercle de kinésithérapie)

Le cercle de kinésithérapie a été fondé en 1972 suite à la scission du C.E.E.P.K. (cercle des étudiants en éducation physique et kinésithérapie), donnant l'ISEP et le CK. Nous ne nous étalerons pas sur les causes de cette scission, si vous voulez vous faire une idée, parlez-en avec des anciens qui ont vécu cela (pour le reste, voir l'historique de l'ISEPK).

Le cercle à démarré avec très peu de moyen (pour ne pas dire aucun), chacun a du y mettre du sien. Il n'y avait pas de local, les réunions se tenaient dans les locaux d'une assurance (premier sponsor du cercle), d'après les sources les fauteuils étaient confortables et le bar toujours plein (du moins au début de la réunion). Évidemment on imagine le calvaire administratif, créer une ASBL, se faire reconnaître par les autorités universitaires, les autres cercles… mais petit à petit et avec la volonté d'un groupe soudé et motivé, l'oiseau a fait son nid. Puis d'année en année chacun a apporté sa pierre (de plus ou moins forte taille) à l'édifice.

En 1990 le cercle connaît une restructuration plutôt conséquente, S. Goldenberg (Goldo) était président de cercle et de baptême. Lui-même baptisé à Mons a importé une partie du folklore montois, c'est là que se trouve l'origine du fait que les poils et plumes de kiné soient les seuls de l'ULB à pouvoir vilipender un bleu (de kiné, ça va de soi). Dans les autres cercles, seul un comitard a ce droit.

A cette époque, le cercle avait un local qui a été rasé en 1994, tout comme ceux de Philo et de Psycho. Dans le même temps, le stade de l'ISEPK devient un parking, sur lequel donnaient nos superbes palaces (provisoires) du Solbosch. Ces préfabriqués du parking du Janson étaient prévus pour être des locaux administratifs, autrement dit une sorte de secrétariat, salle de réunion. Il va de soi que le défenseur du folklore et groupe de petits malins qu'était le comité y a ajouté un bar (dont les traces sont encore au sol). Fin janvier 2001, le cercle s'étant encore développé de par son ouverture régulière et des barmen motivés, pour mieux servir les autochtones il fallut un bar plus grand où les barmen pouvait être plus de 1 sans se marcher dessus. C'est ainsi qu'un nouveau bar fut construit, avec la finition en août 2001 (et la paillote en juin 2002!).

Pour les passionnés de petits détails et ils sont nombreux, à son ouverture en 1995, le cerk' était peint en blanc, après la bleusaille 1996 il a été repeint en bleu marine (pas très esthétique, les goûts et les couleurs…). En 1998, en bleu lilas, en 2000 bleu ciel et rouge très clair (limite rose, plutôt style chambre d'enfant) et en 2001, en rouge (par des inconnus pendant la nuit).

Une anecdote de la bleusaille 2001, l'affaire Mannekenpis! Un comitard délégué bar a envie de voir l'activité de plus haut. Il tente de monter sur une poubelle et pour s'aider s'agrippe à une vasque, il n'avait pas remarqué l'énorme fissure sur celle-ci, bar baf raf, elle se descelle! Il veut la rattraper (environ 60Kg de pierre) et se casse le poignet, la vasque tombe sur la poubelle, le couvercle (en fonte) se brise et vole sur les têtes de deux bleuettes, trois personnes à terre. Arrive à ce moment une voiture de police, un délégué folklore et le président de cercle courent derrière pour l'arrêter. Ils indiquent l'hôpital le plus proche, plusieurs délégués y emmènent les blessés, dont un folklore qui porte carrément une des bleuettes sur son dos. S'en suivent un PV et l'annulation de la partie Mannekenpis de la descente en ville. Dans l'action, la vision de ses camarades à terre avec à coté un bloc de pierre de plusieurs dizaines de kg, est restée une sale image fixé dans les mémoires… Heureusement plus de peur que de mal, maintenant on en plaisante. Et bien sûr on ne s'est pas du tout fait charrié par les autres cercles...

Depuis la rentrée 2009, le cercle a déménagé sur le campus d'Erasme à Anderlecht. Il est en compagnie du cercle de médecine, de l'ISEP et du CIG (infirmiers). Et bientôt peut-être du Pharma et du Psycho... à suivre.

Les anciens présidents

Année
Président de cercle
Président de baptême

1972-1973
Richard Vandenbroeck
?

1973-1974
?
?

1974-1975
?
?

1975-1976
?
?

1976-1977
?
?

1977-1978
?
?

1978-1979
?
?

1979-1980
?
?

1980-1981
?
?

1981-1982
?
?

1982-1983
?
?

1983-1984
?
?

1984-1985
?
?

1985-1986
?
?

1986-1987
?
?

1987-1988
?
?

1988-1989
Claude ? (?)
? Dayer (?)

1989-1990
Catherine ? (?)
S. Goldenberg (Goldo)

1990-1991
S. Goldenberg (Goldo)
S. Goldenberg (Goldo)

1991-1992
S. Goldenberg (Goldo)
Pascal Tiburn (Bison)

1992-1993 ici un doute
Ralph Voss (?)
Ralph Voss (?)

1993-1994 ici aussi
Thill Snoeck (?)
Ralph Voss (?)

1994-1995
Ralph Voss (?)
Ahmid ? (Mouloude)

1995-1996
Ralph Voss (?)
Olivier Herbosch (Gembloux)

1996-1997
Olivier Herbosch (Gembloux)
Renaud Paquay (Little)

1997-1998
Gregory Cuvelier (Greg')
Jean-François M'buyu (Bouyou)

1998-1999
Julien Rysman (Jul')
Renaud Paquay (Little)

1999-2000
David Meynardie (Dav')
Cédric Ladrière (Orly)

2000-2001
Fabien Lacôte (K'zimir)
François Massaux (Mass)

2001-2002
Thomas Geoffroy (Géant)
Dany Niambi (Kabila)

2002-2003
Emilie Brutel (Pinpon)
Sébastien Fassin (Sushi)

2003-2004
Pierre Saillez (Tator)
Loïc Lepallec (Lourdick)

2004-2005
Henry Guillout (Pipy)
Christophe Kessedjian (Titoff)

2005-2006
Henry Guillout (Pipy)
Fabrice Vultiaggio (AB Mazo)

2006-2007
? (Moustique)
Patrick Lejeune (Toxik)

2007-2008
Jonathan Honinckx (FB)
Julien Vander Maelen (Jean Pipy)

2008-2009
Sarah Finke (X-Files)
Jonathan Kesteloot (Piston)

2009-2010
Robin Panichi (Punaise Des Bois)
Olivier Lienart (Bibifuck)

2010-2011
Maxime Etenaille (Sanex)
François Vacher (Kouillu)

2011-2012
Mathieu Dubray (Guignol)
Arnaud Egon (Nabo)


4. Les guildes

Les guildes sont apparues vers 1985 à l'ULB, d'abords halewijn (CPL) et polytechnique (où on trouve très peu de gens de polytech qui sont trop souvent trop saouls pour chanter). Puis Horus (CPS) qui, sauf erreur, apparaît au début '90, « suivi de la robe de pourpre » (C. Droit), fin 95 la guilde Axis (la nôtre), la guilde pharmacopée (CEPHA), la guilde turquoise (CVH)...

La Guilde Axis

Créée en l'an de grâce 1996 pour la gloire du chant et de la bière, la Guilde Axis n'a depuis fait qu'enrichir le folklore kinésien en maintenant la mémoire des chants et le savoir chanter…

Les règles du cantus y sont rigoureusement respectées, ainsi que la parole et le chant. Ami si tu t'ennuies certains soirs, sois le bienvenu au sein de la corona ou avec les autres combiérons nous guindaillerons à grand coups de cordes vocales, de houblon et de « Seeeeeeeenior peto verbum !!!!!!!! »

Pour connaître le bureau actuel, allez voir par vous-mêmes et faites connaissance!

Les anciens seniors de la Guilde

Yann 96-97, 97-98
Luke 98-99, 99-00
Ben 00-01
Géant 01-02
Kabi: 02-03, 03-04
Mazo: 04-05
Pruneau: 06- 07, 07-08
Pamela: 08-09
Piston: 09-10
Punaise Des Bois: 10-11
Fût: 11-12

Pour conclure « PPPPPPPPPPPRRRRRRRRRROOOOOOOSSSIIT CCCOOOOOOOORRRRRRROOOOOOOONNNNNNNNNA !!! »

Santé les gaufres !

NB : Ici la curiosité est une qualité, ceux qui n'ont pas encore connu les joies d'un cantus sont les bienvenus.
Revenir en haut Aller en bas
 
Du folklore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Kiné :: FSM :: Pour toute la kiné-
Sauter vers: